Catégories
Actualité Hôtellerie

Accor lance une initiative de réduction des coûts de 180 M £ alors que son chiffre d'affaires du premier semestre diminue de moitié

Accor a annoncé que le chiffre d'affaires avait baissé de 52,4% à 917 millions d'euros (828 millions de livres sterling) au premier semestre, tandis que l'EBITA était en perte de 227 millions d'euros (205 millions de livres sterling).

Compte tenu de l'impact de ses ventes, le groupe a lancé une initiative de réduction de coûts de 200 M € (180 M £), qui verra le groupe prendre des «mesures drastiques immédiates» pour atténuer l'impact sur ses résultats.

Le programme comprend une «simplification et un réalignement» de ses structures opérationnelles dans différentes régions, ainsi que l'automatisation des tâches pour les processus répétitifs.

Sur une base annualisée, les deux tiers de ces économies de coûts seront générés d'ici la fin de 2021 et 100% d'ici la fin de 2022, a déclaré Accor.

Cela survient alors que le RevPAR a baissé de 59,3% au cours de la même période, reflet de la «détérioration dramatique» de l'industrie à la suite de la pandémie, ainsi que des mesures de verrouillage et de fermeture des frontières mises en œuvre par les gouvernements du monde entier.

HotelServices, qui comprend les frais de gestion et de franchise, a vu son chiffre d'affaires baisser de 52,8% à 650 millions d'euros (587 millions de livres sterling) à périmètre constant, reflétant la baisse du RevPAR.

Les actifs hôteliers et autres revenus ont connu une baisse «plus modérée», avec des revenus comparables de 40,2% à 237 millions d'euros (214 millions de livres sterling).

Néanmoins, le groupe a déclaré qu'il «observait des signes de reprise» dans toutes les régions, après des mois d'avril et mai «particulièrement touchés», qui ont débuté en Asie-Pacifique, où le RevPAR a reculé de 77,4% au deuxième trimestre, avant de se propager. vers d'autres régions comme l'Europe, où le RevPAR a chuté de 90,6% au deuxième trimestre.

Malgré la crise, Accor a ouvert 86 hôtels, soit 12 000 chambres, sur le semestre, «illustrant l'attrait» du groupe auprès des hôteliers.

A fin juin, le groupe exploitait un portefeuille de 747 805 chambres réparties sur 5 099 hôtels, avec un pipeline de 206 000 chambres dans 1 197 hôtels à l'avenir.

Sébastien Bazin, président-directeur général d'Accor, a déclaré: «Le choc que subit notre industrie est à la fois violent et sans précédent.

«Dans ce contexte, nous avons réussi à limiter l’impact de la crise: sur nos performances en prenant des mesures immédiates pour protéger nos ressources et grâce à la transformation du groupe ces dernières années et à la solidité de notre structure financière; sur nos collaborateurs en mettant en place des mesures d'accompagnement concrètes et immédiates.

Il a ajouté: «Le pic de la crise est sans aucun doute derrière nous, mais la reprise sera progressive. Après avoir pris ces mesures d'urgence, nous devons maintenant terminer le travail d'un modèle léger d'actifs à une société entièrement légère. Au-delà de Covid-19, c'est essentiel.

«Accor doit devenir plus simple, plus léger, plus agile et encore plus proche du terrain. Ces initiatives nous permettront d'étendre notre leadership, de rendre notre processus de décision plus efficace et de booster notre reprise. Ils seront mis en œuvre avec transparence et franchise et, dans un esprit fidèle à nos valeurs de solidarité et d'engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *