Catégories
Actualité Hôtellerie

Plans approuvés pour convertir le site de House of Fraser en hôtel de 150 chambres

Des plans ont été soumis pour convertir le site de Lincoln's House of Fraser en un système hôtelier et commercial.

Des plans ont été soumis au conseil municipal de Lincoln pour un nouvel hôtel de 150 chambres à développer sur le site, convertissant le bâtiment existant de deux étages en cinq étages et comprenant un espace intérieur de 80 686 pieds carrés.

Les candidats à la pension d'Halifax ont obtenu l'autorisation pour le régime lorsque le comité de planification du conseil s'est réuni à distance hier (20 mai)

La nouvelle construction prendra en charge 35 postes à temps plein et 20 postes à temps partiel ainsi que 10 emplois ménagers au moins.

De plus, entre 49 et 66 emplois équivalents temps plein seront créés pour l'espace de vente au détail et 90 postes de construction seront soutenus.

Un document du conseil publié avant la réunion a déclaré: «Les propositions représentent une opportunité de répondre à un besoin identifié d'un hôtel de style de vie et d'un système à usage mixte de la plus haute qualité dans un emplacement de premier plan au cœur du centre-ville et de la zone de conservation, tout en assurer un avenir à long terme pour ce site de premier plan et avoir un impact positif sur l'économie du centre-ville.

«Le domaine public serait amélioré grâce à la création d'un espace paysager et à un mouvement accru grâce à la réouverture du passage Saint-Pierre, reliant High Street et Mint Lane et aidant le développement à s'intégrer dans le paysage urbain plus large.»

Il a ajouté: «Alors que le développement aurait un impact sur l'environnement historique, le préjudice est considéré comme moins que substantiel. Les agents estiment qu'il existe une justification claire et convaincante de ce préjudice qui est contrebalancée par les avantages publics importants offerts par le régime proposé.

«Dans l'ensemble, par conséquent, il est considéré que, nonobstant le poids très considérable qui doit être accordé à la préservation du cadre de la zone de conservation, le préjudice causé serait moins que substantiel et serait contrebalancé par les avantages publics du programme et satisfont donc aux exigences énoncées au paragraphe 196 du NPPF. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *